FR / EN
Sélectionner une page

Titre du stage : lien entre la faune associée aux herbiers sous-marins et pressions anthropiques
 
Stage de Master 1 ou 2 en écologie
Durée : 4 à 7 mois en 2016
Accueil : UMR MARBEC, Université de Montpellier
Indemnisation : gratification horaire minimale
date limite de candidature : 8/11/15
Encadrement : Francesca Rossi (Marbec-CNRS) et Julie Deter (ISEM-UM/Andromède océanologie)
Candidatures : envoyer CV et lettre de motivation à francesca.rossi@cnrs.fr
Compétences recherchées :
–          Analyses statistiques
–          Rigueur, patience, gout pour le travail de laboratoire, autonomie, capacités rédactionnelles
 
Introduction
Les prairies sous-marines disparaissent à un rythme élevé, en raison des effets du changement global, comme le réchauffement ou l’eutrophisation excessive (Larkum et al 2006, Waycott et al 2009, Duart et al 2005, Holmer et al 2005 Orth 2006). Améliorer les efforts existants pour préserver les herbiers ou pour restaurer les zones détériorées, est une priorité pour la recherche en écologie et pour les gestionnaires de l’environnement (Waycott et al 2009).
Les herbiers sains sont structurellement complexes, en termes de densité et de diversité de configuration des éléments structurels (Moore et Hovel 2010). Ils abritent une grande diversité d’organismes associés (Larkum et al 2006) qui peuvent, en retour, contribuer à maintenir les herbiers sains.
Parmi les espèces abritées par les herbiers, les invertébrés vivant sur les feuilles (épifaune) peuvent jouer un rôle clé dans le contrôle de la biomasse des épiphytes. En effet, ils broutent les épiphytes qui empêchent les feuilles d’utiliser la lumière pour leur photosynthèse et qui entrent en compétition avec la plante formant l’herbier pour les sels nutritifs (Larkum et al 2006, Blake and Duffy 2012, Duffy et al 2003, 2005, Whalen et al 2013). De plus, en se nourrissant de producteurs primaires, ces brouteurs assurent le transfert de ces sources basales aux grands prédateurs (Castejon-Silvo et al 2012). Leur distribution peut être fortement liée à la densité de faisceaux foliaires, à la disponibilité de surface foliaire ainsi qu’à la disponibilité des ressources nutritionnelles. Ainsi, ces information peuvent  être aussi utilisées pour calculer des indicateurs de l’ état écologique des herbiers, tel que l’EBQI (Personnic et al 2014).
 
Objectif du stage : collecter des informations sur la biodiversité des invertébrés (richesse, abondance,…) peuplant les feuilles de Posidonia oceanica et la mettre en relation avec des mesures de biomasse d’épiphytes, de biomasse de feuilles et de densité de faisceaux dans 5 sites soumis à différents impacts anthropiques.
 
Le stage se déroulera au laboratoire sur la base d’échantillons  collectés en Juin 2015 à -15 m durant la dernière campagne TEMPO (http://www.observatoire-mer.fr/tempo.html). Le travail du/ de la stagiaire consistera dans le tri et l’identification des invertébrés ainsi que dans la récolte des épiphytes foliaires pour en estimer la biomasse ainsi que la mesure de la surface foliaire. Le/la stagiaire devra analyser ces données et les mettre en relation avec les données d’état écologique collectées pendant la campagne TEMPO (http://www.medtrix.fr/, projet TEMPO).
 
 
Références bibliographiques :
 
Blake RE and Duffy JE. 2012. Changes in biodiversity and environmental stressors influence community structure of an experimental eelgrass (Zostera marina) system. Marine Ecology Progress Series 470:41-54.
Castejon-Silvo, Ines; Dominguez, Marta; Terrados, Jorge; et al. 2012 Invertebrate response to nutrient-driven epiphytic load increase in Posidonia oceanica meadows Estu Coast Shelf Sci 112 : 225-235
Duarte CM et al 2005. Major role of marine vegetation on the oceanic carbon cycle. Biogeosciences 2: 1-8
Duffy JE, JP Richardson, EA Canuel. 2003. Grazer diversity effects on ecosystem functioning in seagrass beds. Ecology Letters 6:637-645
Duffy JE, JP Richardson, and KE France. 2005. Ecosystem consequences of diversity depend on food chain length in estuarine vegetation. Ecology Letters 8:301-309.
Holmer M et al 2005 Organic enrichment from marine finfish aquaculture and effects on sediment biogeochemistry processes. Hdb Env Chem 5M: 181-206
Larkum AWD et al 2006. Seagrasses: biology, ecology and conservation. Springer, The Netherlands
Moore EC, Hovel KA 2010 Relative influence of habitat complexity and proximity to patch edges on seagrass epifaunal communities. Oikos, 119: 1299–1311.
Orth RJ et al 2006. A global crisis for seagrass ecosystems. BioScience 56: 987-996
Personnic S, Boudouresque CF, Astruch P, Ballesteros E, Blouet S, et al. (2014) An Ecosystem-Based Approach to Assess the Status of a Mediterranean
Ecosystem, the Posidonia oceanica Seagrass Meadow. PLoS ONE 9(6): e98994. doi:10.1371/journal.pone.0098994
Waycott M et al 2009. Accelerating loss of seagrasses across the globe threatens coastal systems.  Proc Natl Acad Sci USA 106: 12377-12381
Whalen MA, JE Duffy, and JB Grace. 2013. Field experimental evidence for mesograzer control of primary producers in a seagrass bed food web. Ecology 94:510-520