Sélectionner une page

COMPENSATION ECOLOGIQUE

Séquence ERC et mesures compensatoires

La loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages du 8 août 2016 renforce l’obligation de compenser les impacts résiduels d’un projet et fixe un cadre nouveau : la séquence « Eviter – Réduire – Compenser ».

La séquence ERC porte un principe hiérarchique. Il s’agit d’abord d’éviter au maximum les impacts d’un projet d’aménagement, puis de les réduire et enfin de les compenser.

Les calculs d’équivalence écologique actuels suscitent encore des questions scientifiques et techniques quant aux concepts et connaissances à mobiliser et aux méthodes d’évaluation à développer et mettre en œuvre. Ce domaine est d’autant plus expérimental dans le domaine marin où aucune méthode n’est réellement validée.

Malgré ses limites, le calcul d’équivalence écologique est une opportunité qui permet de partager un regard rationnel sur les mesures de compensation en intégrant des données chiffrées de surface et de services écosystémiques rendus par les habitats.

Andromède Océanologie propose un calcul simple et opérationnel dérivé de la méthode américaine UMAM (Uniform Mitigation Assesment Method, Florida administrative code) ainsi qu’un panel complet de mesures adaptés aux chantiers maritimes.

Suivez nous sur Instagram