Sélectionner une page

La biodiversité en poissons dans les ports est aussi élevée qu’en milieu naturel côtier durant le confinement.

La biodiversité dans les ports reste mal connue malgré les travaux récents montrant une utilité des ports aménagés au cours du cycle de vie de certains organismes. Une équipe française impliquant des chercheurs de l’École Pratique des Hautes Études – PSL (EPHE – PSL) et de l’Université de Montpellier ainsi que les entreprises SPYGEN, Ecocean et Andromède Océanologie, a mis en évidence par ADN environnemental (ADNe), avec le soutien de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, une biodiversité en poissons dans les ports aussi élevée qu’en milieu naturel côtier durant le confinement. Cependant les mêmes espèces de poissons ont tendance à se retrouver dans tous les ports, alors que la composition en espèces en dehors des ports est plus hétérogène, suggérant une homogénéisation de la biodiversité dans les ports. Cet article a été publié dans la revue Conservation Letters, le 25 janvier 2024.

Port de Nice (Alpes-Maritimes, Provence-Alpes-Cote d Azur, France)